Amour

Ne voulant rien détruire

Il a préférer ne pas le dire,

la voyant aimée  

Il préféra ne rien lui confier.

Ayant peur de se blesser 

Considérer comme un simple ami, 

A force de se le répéter 

Cette froideur le saisie. 

De sa bien aimée 

L'amour ne pouvait découler 

Ce n'était point sa faute 

N'ayant vue dans ses geste 

Seulement de la gentillesse 

Il n'avait su exprimer sa tendresse 

Condamner à être hanter 

Par la faute de cette lâcheté 

Ne pouvant vivre sans elle 

Il se pendit à une poutrelle.

Merci de laisser un commentaire !

Gravatar
Poésieapartager
Je vous remercie pour vos compliment toujours agréable à lire!
0
Gravatar
bennani
Très beau poème mais bien triste est la fin.Elle ne saura jamais à quel point il l'aimait tant.... triste car peut-être qu'elle aussi ressentait les mêmes émotions.
0
Gravatar
bennani
je n'arrive pas à vous envoyer un commentaire
0
Gravatar
bennani
J.HGLUYGLYGLY
0

1000 caractères restants


Message!

Avant de partir laissez un petit commentaire svp.
L'auteur du poème serait ravis de vous lire!
Merci. 

image vos poemes

x

Copyright © 2006 / 2021 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

      sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site      Créé par  Thierry.M..

Information légal