Texte écrit par :

 

Alexie, Benji, Caro, Christine, KalB, Didjo, Loïc, Nat, Omar-On, Onde Alpha, Poète-Masqué, Sophie, Survival Walker

 

 

Pense-bête

 

Écrire des poèmes.

 

Sortir la poubelle. Vérifier les fenêtres.

Penser à fermer la porte en rentrant.

 

Ne pas oublier de poinçonner le ticket de train. Accrocher le téléphone. Raccrocher la lune. Pour de bon. Faire un crochet par un chemin hors saison.

 

Racheter du lait et des filtres à café. Réparer telle ou telle chose. Balancer le surplus au recyclage.

 

Finaliser le déménagement. Faire et refaire la même valise.

Changer de chaussures.

Faire une croix sur la dernière tombe du cimetière. Déposer une fleur ou deux. Ôter son chapeau devant les âmes.

 

Sauter les étapes superflues.

Acheter des yogourts et du dentifrice. Aller voir un film. Aller voir mamie.

 

Changer de pays. Voyager. Revenir à la maison.

Change de vie. Partir en vrille. Revenir à la raison.

 

Repeindre les volets. Changer de tapisserie. Cuisiner des pâtisseries.

 

Faire l’amour.

Refaire le monde.

 

Aller droit au but. Ne pas faire semblant. Vivre l’art.

 

Crier sur tous les toits. Vaincre tous les démons. Se coucher tard.

Décorer les cœurs d’aurores. Assaisonner le temps d’arômes fleuris.

Défier la mort.

 

Prendre les devants. Faire machine arrière.

Jouer à qui perd gagne.

 

Acheter des pâtes, de la sauce, des bananes, des pommes, du papier toilette.

 

Payer le loyer. Pointer au boulot.

Payer le prix. Ouvrir le robinet d’eau tiède.

 

Faire péter un cours, un job ou une kermesse.

Vider le cendrier. Balancer le mégot.

Offrir un pétard mouillé à son détracteur. Se barrer avant la fin de la fête dans laquelle on se sentait étranger.

 

Se barrer, en une ligne, en un mot. Partir.

 

S’éloigner, se faire beau, se cueillir au petit jour

Attendre le réveil des oiseaux et chanter quand il pleut pour se souvenir de leurs chants

Pleurer pour de rire, rigoler pour de faux, faire pleuvoir ses yeux en vrai même quand c’est très beau

 

Imaginer aujourd’hui, demain, hier. Repeindre les murs intérieurs en doré.

 

Avaler des centaines de couleuvres sans cracher son venin de vipère

Dévaler des rivières de couleurs et les laisser couler le long d’un jardin d’hiver

Rejoindre des gens au paradis et faire un tour en enfer pour revoir des amis

 

Faire la fête. Assise, debout, tout le temps. Faire la fête allongée surtout. Célébrer chaque petit brin de peau, de cellule, de temps, de seconde, de mystère.

Redécouvrir le monde, recoudre les continents.

 

Ecrire l’histoire des noms des rues sous le panneau.

Ecrire le ventre vide, la tête pleine. Ecrire au soleil ou à l’ombre.

 

Revoir le théorème de Pythagore avant la rentrée

Apprendre à jouer d’un instrument

Formuler quelques rêves tous les jours, les nourrir, et finalement,

les perpétrer.

 

Chaque soir, faire l’inventaire des trésors de la journée (j’ai vu un chat blanc se balader sous un échafaudage, à la sortie il était gris ; un monsieur à vélo m’a tellement souri que je croyais le connaître, et on pensait tellement se reconnaître que l’on s’est embrassés, et on s’est tellement embrassés que j’ai encore le goût de sa bouche entre les dents ; et aussi, simplement : j’ai des yeux, une gorge, des jambes et un cœur qui bat. Ouf, hourra, ouh la la, youpi !!)

 

Souvent il faut taper des pieds par terre, et aussi sur sa peau, comme si notre corps était un tam tam géant

 

Recharger le portable. Fermer le rideau.

Délivrer cette ombre de son joug. Libérer le hublot de son verrou.

Trouver de la joie dans la corvée.

 

Aller au cinéma.

Se reposer quand on peut. Changer de rythme.

Refaire la déco. Envoyer un texto amical.

Rester actif.

Jouer avec des enfants.

 

Aimer. S’aimer.

 

Me ménager du temps pour me promener en forêt.

Abandon des âmes toxiques. Portail scellé pour préserver l’intime.

Éteindre les interrupteurs. Faire une lessive.

Jeter au feu ce journal intime. Avoir une pensée pour l’ange disparu.

Refaire une lessive.

 

Surveiller l’horaire. Survoler son orée.

Faire la transition entre deux ou trois plannings.

 

Passer par l’autre rue. Revenir au Q.G. Rendre visite à untel.

Refaire des courses.

 

Faire un scan de la carte d’identité.

Faire un scan de la carte vitale.

Faire un scan de l’attestation n°...

 

Prendre le train. Le bus. Etc.

Laisser rêver le ciel sur la tête des villageois.

 

Marcher sur un sentier nocturne.

Aller là-bas. Rentrer à la base.

 

Rire de la vie. Rire de la mort. Et du reste. Des bonjours et des adieux. De l’effroyable absurde et du reste.

 

Aimer. S’aimer.

 

Accueillir l’imprévu. Créer l’opportunité.

Saisir le Carpe Diem dont tout le monde parle.

 

 

Vivre.

 

Merci de laisser un commentaire !

1000 caractères restants


Message!

Avant de partir laissez un petit commentaire svp.
L'auteur du poème serait ravis de vous lire!
Merci. 

image vos poemes

x

Copyright © 2006 / 2021 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

      sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site      Créé par  Thierry.M..

Information légal