J'essaie tant bien que mal de distraire mon esprit, et avec tant d'effort car je ne veux plus m'entendre penser.
Si j'y arrive et c'est mon but, c'est pour éviter d'entendre cette voix macabre dans ma tête qui me renvoie mes échecs et ma tristesse.
Mais rien de mes divertissements n'anesthésie suffisamment ma conscience, et ma petite voix intérieure se délecte de pouvoir continuellement me torturer.

L'enfer c'est les autres disait-on, mais je me dois d'être en désaccord.
L'enfer c'est moi, seul, et pas les autres, car les autres ne savent pas me détester aussi bien que je le fais.

Merci de laisser un commentaire !

Gravatar
VM
Très beau texte👌
0

1000 caractères restants


Message!

Avant de partir laissez un petit commentaire svp.
L'auteur du poème serait ravis de vous lire!
Merci. 

image vos poemes

x

Copyright © 2006 / 2021 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

      sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site      Créé par  Thierry.M..

Information légal