J'écris des lignes pour ne pas en renifler L'écriture c'est ma drogue douce et je ne peux pas m'en passer
C'est comme une berceuse m'endormant le soir
Le seul moyen que j'ai trouvé d'exterioriser mes pensées noires

 

J'en suis devenu accro, dépendant, voire même addicte
Je passe mes nuits à écrire ce que mon inspiration me dicte
Difficile de m'en passer quand c'est devenu un de mes besoins primaires
Abandonner ce devoir d'écrire me rendrait orphelin de l'écriture étant ma 2ieme mère

Alors chaque jour j'attrape le stylo à contre cœur
Et je vois alors s'écrire sous mes yeux des vers imprégnés de rancœur
Sensation de légèreté, de bonheur, de sérénité permanent
La liberté prend alors tout son sens et je suis ivre d'apaisement

Comme si je passais mes journées à remplir des sacs de déchets
Et c'est seulement le soir venir que je sors mes poubelles et je suis refais
Mon esprit et mon cœur sont propres et vides
Mais tout cela n'est que temporaire et 2h après je m'en rends compte le visage livide

Voila pourquoi chaque jour, très régulièrement
Je me sens obligé d'écrire ce qui traverse mon esprit à chaque instant
C'est le seul moyen que j'ai trouvé de sentir mon cœur et ma tête vidés de mes soucis
L'écriture c'est devenu ma dose quotidienne de drogue qui détend mes sourcils

Merci de laisser un commentaire !

1000 caractères restants


Message!

Avant de partir laissez un petit commentaire svp.
L'auteur du poème serait ravis de vous lire!
Merci. 

image vos poemes

x

Copyright © 2006 / 2021 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

      sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site      Créé par  Thierry.M..

Information légal