La feuille blanche sauve le curé

Torturer ma feuille blanche
Rituel remplaçant celui de l'église le dimanche
Je viens lui souffler mes pires idées
Pour épargner la conscience du curé


Plus besoin de parloir aux grilles trouées
Plus besoin d'un prêtre attentif prêt à me pardonner
Maintenant il me faut une feuille innocente
Que je puisse la salir d'encre noir et y déposer ce qui me hante

Qu'elle soit cadrillée, vierge ou colorée, je la condamne
Car elle finira noircie par les déchets de mon âme
Alors rip à cette héroïne qui me dissuade d'en prendre
Au moins l'avantage c'est que quoi qu'elle entende elle ne puisse se pendre

Au final la feuille blanche est plus pratique que le curé
Anonymat garenti et aucune chance que mes angoisses soient partagées
Aucun être humain obligé d'encaisser mes idées
Et je peux me décharger dans mon lit même à la nuit tombée

 

Merci de laisser un commentaire !

Gravatar
Poète-Masqué
Dernière modification le 13.06.2021 19:34 par Poète-Masqué
Les maux se confessent chez le curé.
Les mots se libèrent chez le psy.

Mais sinon une feuille blanche c'est bien aussi.

0

1000 caractères restants


Message!

Avant de partir laissez un petit commentaire svp.
L'auteur du poème serait ravis de vous lire!
Merci. 

image vos poemes

x

Copyright © 2006 / 2021 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

      sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site      Créé par  Thierry.M..

Information légal